bandeau imageDJSCS GUYANE

DJSCS GUYANE

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Prévention par le sport >Lutte contre le dopage

Lutte contre le dopage

Article Prévention par le sport 18/10/2011

Prévention et lutte contre le dopage

1. Qu’est ce que le dopage ?

Le dopage est défini comme l’utilisation au cours de compétitions, manifestations sportives organisées ou autorisées par des fédérations sportives, de substances et procédés de nature à modifier artificiellement les capacités ou à masquer l’emploi de substances ou procédés.

LOI n°2006-405 du 5 avril 2006 relative à la lutte contre le dopage et à la protection de la santé des sportifs codifiée dans le code du sport article L.230.1 et suivants.

2. Un numéro vert pour en parler

Le Numéro Vert "Ecoute Dopage" 0 800 15 2000 est un numéro anonyme et gratuit que l’on peut appeler de la Guyane du lundi au vendredi de 10h à 20h (horaire métropole) en respectant le décalage horaire. http://www.sports.gouv.fr/index/sport-sante-et-prevention/prevention-et-lutte-contre-le/prevention-900/programme-national-de-prevention/le-numero-vert/

3. Antenne médicale de prévention du dopage (AMPD)

Les Antennes Médicales de Prévention du Dopage sont des structures de prise en charge des personnes ayant eu recours à des pratiques dopantes ou susceptibles d’y recourir. Elles sont implantées dans les établissements publics de santé dans chaque région métropolitaine et en outre mer.

Les AMPD ont pour missions :

- de proposer des consultations spécialisées, anonymes et gratuites aux personnes ayant eu recours à des pratiques de dopage. Elles proposent un soutien personnalisé, un bilan et le cas échéant un suivi médical adapté aux produits ou aux procédés dopants utilisés.

- d’apporter expertise et conseils à toute personne (médecins, sportifs, entourage du sportif, cadres fédéraux…) le souhaitant

- de mettre en place des actions de prévention, d’information, de formation

- d’assurer une veille sanitaire des pratiques de dopage

- de mettre en place ou de participer à des activités de recherche.

Aux Antilles Guyane : http://www.dop-sante.net/index.cfm?region=antilles

4. Les actions de prévention

La prévention du dopage est une mission prioritaire du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative. Elle est destinée à l’ensemble du mouvement sportif et scolaire.

Elle s’appuie sur une équipe technique régionale (professionnels de la santé, éducateurs sportifs...)et se décline en :

- interventions au cours des formations aux Brevets d’Etat, Brevets Fédéraux des éducateurs sportifs

- actions de formation continue des éducateurs sportifs, dirigeants sportifs, professionnels de la santé

- actions de prévention auprès des pôles sportifs

- actions d’information et de prévention des conduites dopantes à la demande du mouvement sportif ou scolaire

Pour une intervention, une aide finançière pour vos projets de prévention du dopage, veuillez vous renseigner auprès du Docteur Joëlle SAVIN-JUAREZ

Médecin conseiller de la jeunesse et des sports Antilles-Guyane :

Tel : 05 90 81 06 32

Fax : 05 90 81 24 28

Email : joëlle.savin-juarez@jeunesse-sports.gouv.fr

Les actions de prévention du dopage sont également inscrites au sein du plan national 2005-2008 de la MILDT (Mission Interministérielles de Lutte contre les Drogues et les Toxicomanies)

Si vous souhaitez une aide finançière pour vos actions de prevention du dopage, le document de demande de subvention est disponible

5. La liste des produits dopants

Textes réglementaires :

Décret n°2007-41 du 11 janvier 2007

http://www.sports.gouv.fr/index/sport-sante-et-prevention/prevention-et-lutte-contre-le/liste-des-interdictions-935/

Ensemble contre le dopage

Autorisation d’usage thérapeutique (AUT)

Il existe une procédure permettant au sportif, en l’absence d’alternative thérapeutique, d’utiliser des substances et méthodes interdites.

Les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques sont délivrées selon des critères précis, après examen des dossiers médicaux par l’Agence Francaise de Lutte contre le Dopage.

Pour télécharger les formulaires d’autorisation d’usage thérapeutique :

- demande standard : https://www.afld.fr/docs/page19_597_110106FormulaireAUT2011.pdf

- demande de renouvellement : https://www.afld.fr/docs/page19_598_110106FormulairerenouvellementAUT2011.pdf

6. Les contrôles antidopage

Depuis le 1er octobre 2006 (décret 2006-1204 du 29 septembre 2006) l’Agence Francaise de Lutte contre le Dopage est chargée de mettre en œuvre les actions de lutte contre le dopage en France à l’égard des sportifs comme à l’égard des animaux participant à des compétitions sportives :

- contrôles antidopage : https://www.afld.fr/docs/ressource306_2011.01.13-DECRET-Controles.pdf

- analyses des prélèvements : https://www.afld.fr/interieur.php?page=10

- procédures disciplinaires : https://www.afld.fr/interieur.php?page=11

décisions disciplinaires : https://www.afld.fr/decisions.php

L’AFLD s’appuie sur les directions régionales et départementales de la jeunesse et des sports pour mettre en place dans les régions métropolitaines et en outremer les contrôles antidopage.

Equipe régionale :

Il existe dans chaque région des Antilles Guyane , une équipe de médecins préleveurs agréés et assermentés chargés de procéder aux prélèvements ainsi que des correspondants de la lutte contre le dopage :

DDJS de la Guyane : Sabrina MILIENNE – Tel : 0594 29 92 16 - sabrina.milienne@drjscs.gouv.fr

Contrôle inopiné

Un contrôle antidopage est inopiné lorsqu’il est effectué en compétition ou à l’entraînement et que seuls le donneur d’ordre et le médecin préleveur sont informés.

Contrôle obligatoire

Un contrôle antidopage est obligatoire lorsqu’il est prévu dans le cahier des charges de l’organisateur de la compétition. Il concerne en principe les compétitions de niveau national (championnat de France) ou internationales.

7. Commission régionale de prévention et de lutte contre les trafics de produits dopants

Afin de renforcer le dispositif de lutte contre le dopage, il a été crée en 2003 dans chaque région des Antilles Guyane, une commission régionale de prévention et de lutte contre les trafics de produits dopants. Ces commissions sont présidées dans les trois régions par le préfet et le procureur de la république près le tribunal de grande instance. Elles permettent l’échange d’informations entre les différents services afin de faciliter la lutte dans le domaine du trafic de substances ou de procédés interdits