DJSCS GUYANE

DJSCS GUYANE

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>PROSPECTIVES ET STATISTIQUES >FINANCEMENTS ACCORDES ET DIPLOMES DELIVRES PAR LA DJSCS DE GUYANE EN 2011

FINANCEMENTS ACCORDES ET DIPLOMES DELIVRES PAR LA DJSCS DE GUYANE EN 2011

Article PROSPECTIVES ET STATISTIQUES 24/01/2012

Financement des actions menées en faveur des politiques publiques ainsi que les diplômes délivrés en 2011 sur l’ensemble du territoire de la Guyane.

La Direction de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale, créée en janvier 2011, possède la particularité d’assumer une double mission :

- De niveau régional pour le pilotage des politiques publiques : sociales, sportives, de jeunesse, de vie associative et d’éducation populaire. En sa qualité d’autorité académique pour les disciplines relevant de ses compétences, le Directeur recense les besoins de formation, délivre les diplômes pour lesquels il reçoit délégation des ministres, désigne et organise les jurys relatifs aux diplômes, contrôle et évalue les organismes de formation.

- De niveau départemental pour la mise en œuvre des actions de proximité dans un vaste champ d’action qui porte sur l’ensemble des problématiques de l’éducation, du sport, du social (emploi, formation, protection sociale, politique de la ville, logement social…)

L’accomplissement de l’ensemble de ces missions repose sur la qualité et la diversité des compétences professionnelles des personnels : inspecteurs, professeurs, conseillers, personnels administratifs. La dimension humaine, l’intelligence collective, le management participatif, placés au cœur du projet de service, restent un atout majeur facteur de développement et de progrès, en interne comme à l’extérieur.

L’analyse des résultats de l’année 2011 met en exergue la nature de la diversité de l’accompagnement et du financement des projets portés sur l’ensemble du territoire, en réponse aux besoins exprimés. Un effort spécifique sera fourni pour inciter les publics à davantage de participation aux concours et examens. Il apparait nécessaire de prioriser la formation, et de favoriser l’émergence des demandes de validation des acquis et des expériences.