bandeau imageDJSCS GUYANE

DJSCS GUYANE

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Sport de haut niveau >PORTRAIT D’ATHLETE

PORTRAIT D’ATHLETE

Article Sport de haut niveau 9/03/2012

Chaque mois, sur le site de la DRJSCS de Guyane, nous présenterons un athlète qui a marqué l’actualité ou qui par ses performances mérite d’être mis en lumière auprès du public.
C’est Alexie ALAIS que nous mettons à l’honneur aujourd’hui dans cette rubrique.

Notre ouvrons cette rubrique en vous présentant une athlète qui a marqué la saison 2011 par des résultats impressionnants :
- il s’agit de Alexie ALAIS, sociétaire du club ROUKOU.
Discipline : Lancer de javelot
Meilleure performance : 53m54 (record de France au 600g et 4ème performance mondiale cadette 2011).

Dès l’année 2009, âgée de 17 ans, cette jeune fille originaire de Kourou s’illustre au lancer du javelot et s’impose dans sa discipline sur le plan régional, inter régional et national.

Après plusieurs années à se consacrer au Hand-ball et à l’Athlétisme, elle prend une décision très importante pour sa carrière et va au Pôle espoir de Strasbourg dirigé par l’entraineur national chez les jeunes du lancer de javelot, Jacques DANAIL, et se consacre à ses études et au sport.

Nous l’avons rencontré lors de son passage en Guyane, lors de la soirée les
« Lauriers du sport » organisée par le CROSGUY qui récompense les meilleurs sportifs dans leur discipline.

Gageons que ce trophée soit le premier d’une longue série au cours de sa carrière.

2012 est une année olympique.
Nous souhaitons à tous les athlètes de belles réussites durant toute la saison sportive.

Cinq questions à Alexie ALAIS

Qu’elle est la personne que vous admirez le plus et pourquoi ?

Lucie DECOSSE, car c’est l’une des plus grande sportives guyanaise et qui a obtenu le plus de titres….

Le fait que le poids du javelot cadette ait changé en 2012, qu’en pensez-vous ? (détentrice du record de France au javelot de 600g)

C’est quelque chose d’impressionnant d’avoir un record de France « à vie » (je l’ai fait au bon moment….). Je suis très heureuse, ce n’est pas rien tout de même !

Comment s’organise une journée (entre les cours et les entraînements) ?

J’ai des cours aménagés par rapport aux entraînements, mais durant une journée on enchaîne les cours puis tout de suite les entraînements, c’est très fatiguant.

Votre avenir après l’athlétisme ?

J’envisage de passer mon diplôme de kiné pour poursuivre dans le domaine du sport afin d’être avec les sportifs tout au long de leur saison.

Quel regard portez-vous sur l’athlétisme guyanais ?

J’espère que l’athlétisme en Guyane va d’avantage évoluer dans toutes les disciplines sportives. Nous avons beaucoup d’athlètes qui ont un potentiel, mais nous ne les mettons pas au plus haut.

Merci, Alexie pour ce petit moment en votre compagnie, avez-vous un message à adresser au public avant de reprendre l’avion et préparer votre fin de saison ?

J’ai un message à l’attention des jeunes, à savoir qu’il ne faut jamais baisser les bras quoi qu’il arrive car c’est en travaillant que nous récoltons les bonnes choses.