bandeau imageDJSCS GUYANE

DJSCS GUYANE

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Sport de nature >La semaine du développement durable du 1er au 6 avril 2012

La semaine du développement durable du 1er au 6 avril 2012

Article Sport de nature 25/03/2012

La notion de développement durable, espace considérable de réflexion, apparait à bien des égards, comme un enjeu majeur de civilisation pour le 21ème siècle.
Le monde du sport se doit d’apporter sa contribution, en vue d’enrichir la réflexion déjà engagée.
S’agissant de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Guyane, il est nécessaire de préciser l’implication de nos services dans l’accompagnement de la stratégie nationale de développement durable du sport.

Le concept de développement durable concerne l’ensemble des sociétés, à l’échelle de la planète. C’est dire l’importance de cet enjeu, véritable défi que doit relever l’humanité, un défi s’adressant, bien évidemment au monde sportif de notre pays.
Avec plus de 16 millions de licenciés, 34 millions de pratiquants, 260 000 associations dont 175 000 affiliées à une fédération sportive et 60 000 établissements d’activités physiques et sportives, le sport français représente un espace éducatif incomparable. Ce tableau est un encouragement invitant nos concitoyens à s’engager de manière résolue dans le renforcement de leur pratique sportive, dans une démarche soucieuse du respect de l’environnement.

Plusieurs actions sont en cours, et nous proposons un coup de projecteur sur deux d’entre elles, en raison de leur importance dans le cadre du développement durable :

- 1) la contribution de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Guyane auprès du Conseil Général, pour la création et la mise en place de « la Commission Départementale des Espaces, Sites et Itinéraires de pratique des Sports de Nature (CDESI) » ;

- 2) l’accompagnement de projets spécifiques, par la DJSCS.

I – Mise en place de la CDESI, en Guyane :

Le concept de « sport de nature » est un terme générique qui englobe toutes formes de pratique physique dans le milieu naturel. En effet, les sports de nature regroupent différentes activités se déroulant en des lieux aussi divers que variés, accessibles à un large public, allant du promeneur au compétiteur assidu.

Conformément aux dispositions de l’article L311-1 du code du sport, « les sports de nature s’exercent dans des espaces ou sur des sites et itinéraires qui peuvent comprendre des voies, des terrains ou des souterrains du domaine public ou privé des collectivités publiques ou appartenant à des propriétaires privés, ainsi que des cours d’eau domaniaux ou non domaniaux ».

En ce domaine très particulier du sport de nature, le patrimoine naturel et culturel d’un territoire constitue sa « matière première » par rapport aux activités économiques, touristiques.

Et c’est à partir d’un tel territoire que vont se développer les activités sportives de pleine nature.

A cet effet, la Guyane dispose d’atouts uniques en matière de sites de pratique (forêts, rivières, mer, criques…).

marcheur sur une piste en forêt
marcheur sur une piste en forêt
kayakistes sur l'eau
kayakistes sur l’eau

Le constat est remarquable : 70 sites et itinéraires de pratique pour les sports de nature référencés au RES (Recensement des Equipements Sportifs), 24 disciplines sportives représentées par des associations et des ligues, plus de 10 000 licenciés et bien davantage encore, si l’on prend en considération le nombre d’ associations et ligues multisports et de pratiquants libres ou ceux relevant du cadre touristique accompagné.

De ce constat, il en résulte qu’une réflexion s’est imposée, s’agissant de l’importance des activités « sport nature » pratiquées sur notre territoire et celle des différents enjeux en découlant, aboutissant à la mise en place des outils de gestion réglementaire, via la création de la CDESI.

C’est donc tout naturellement, dans le cadre de la mise en place de la CDESI, que la DJSCS accompagne le Conseil Général de la Guyane, par la production d’une note d’opportunité qui sera soumise à l’approbation de l’assemblée départementale.

L’objectif étant le développement maitrisé des sports de nature, les missions et les travaux de cette commission, pour l’essentiel, seront les suivants :

-  favoriser l’accès aux milieux naturels pour tous
-  contribuer à l’amélioration du cadre de vie
-  encourager la pratique du sport-santé dans le milieu naturel
-  encourager la pratique de la vie associative
-  développer le secteur économique du tourisme de nature
-  protéger les espaces naturels sensibles
-  gérer les conflits d’usage
-  pérenniser, aménager et sécuriser les sites et itinéraires

Ainsi donc, l’une des toutes premières missions de la CDESI sera de construire le PDESI (Plan Départemental des Espaces, Sites et Itinéraires) lequel s’appuiera en grande partie sur les travaux réalisés par la DRJSCS dans le cadre du RES (recensement des équipements sportifs).

II - Accompagnement de projets spécifiques :

La mise en œuvre de cette action se traduit par le soutien financier de la DJSCS, pour l’accompagnement et le suivi de projets spécifiques (enveloppe « Sport et Développement Durable » du CNDS).

Pour cette année deux projets sont en cours :

- 1) Une animation sportive pour les communes isolées de la vallée de l’Oyapock - Camopi, Trois palétuviers et Trois Sauts - (couvrant le volet social du Développement Durable) et dont l’objectif est la formation de jeunes éducateurs locaux.
- 2) Un raid multisports à Saut Maripas (couvrant le volet social et environnemental du Développement Durable) réservé aux femmes.

Pascal MORENO

Conseiller en développement
des politiques sportives